Les JERs au Sénégal…

C’est en novembre 2018 que les JERs ont voté pour le projet de camp et ont décidé de partir au Sénégal, aider une ASBL qu’une Belge a créée sur place, les Cajoutiers. Pendant l’année, nous avons pu compter sur votre soutien (et merci à tous !!) pour financer en partie notre projet de camp. D’ailleurs, on pourrait un peu revenir là-dessus… Des Barbar ferrées qui se sont super bien passées malgré le temps pourri, un Gala qui a régalé les papilles et les palais de pas mal de gens et la balade gourmande qui, pour une première édition, a été couronnée de succès. Pour terminer l’année, nous avions misé sur une vente de gourdes à l’effigie de l’unité pour que chacun de vos enfants puisse emmener au camp (ou ailleurs) un signe d’appartenance à cette belle 13RP. Bref, merci à tous, pour votre soutien infaillible ! Mais revenons au camp…

Le 30 juin, nous avons décollé en direction de Dakar, où nous attendait Dib, Lili et 2 autres jeunes hommes. Pour pouvoir faire le trajet de Dakar à Warang (l’endroit où se trouvait notre auberge), nous avons eu la chance de rouler à bord d’un des bus scolaires de l’école des Cajoutiers. Nos bagages étaient sur le toit et nous étions à 12 à bord ! 1h30 plus tard, nous étions déjà arrivés au Kenkeni, notre auberge, et on nous attendait avec un bon petit plat.

Ensuite, les journées se sont succédé à une vitesse folle sans qu’on puisse vraiment les compter. Chaque matin, nous travaillions à l’école. L’école ouverte par l’ASBL est spécialisée dans l’accueil d’enfants sourds/trisomiques en plus d’accueillir des enfants de la région. Notre objectif était de retaper complètement leur espace bibliothèque qui était, il faut le dire, assez désordonné. Pendant 8 matinées, nous avons trié par catégorie et taille les livres reçus par l’école, les livres entassés dans les étagères, nous avons construit et peint des étagères et nettoyé cet espace ! Le résultat est satisfaisant et nous espérons qu’ils en feront bon usage. Votre soutien pendant l’année nous a également permis de faire un don d’argent et de matériel à l’école qui est en recherche constante de parrains/marraines/dons pour pouvoir fonctionner. 

Le reste du temps, nous avons eu la chance de découvrir ce magnifique pays. Entre les marchés aux poissons, le marché de M’Bour, la ville balnéaire de Saly, la visite du Lac Rose, le Sine Saloum, une dégustation de liqueurs locales et la réserve de Bandia, nous ne pouvions pas nous ennuyer ! Des visites enrichissantes, troublantes pour certaines (bah oui, transporter des poissons d’1m50 sur sa tête, c’est pas hyper commun) et surtout très intéressantes. A Saly, on a même pu se fondre dans la masse sénégalaise pour soutenir l’équipe sénégalaise lors des 8e de finale de la Coupe d’Afrique.

Enfin, après notre séjour au Kenkeni, nous nous sommes dirigés vers Dakar pour y passer les derniers jours. La capitale du Sénégal recèle de monuments historiques et de nombreux taxis. Les visites de notre petit séjour à Dakar ont été la visite de l’île de Gorée, une ancienne ville d’esclaves très historique et qui a conservé un vrai charme et l’île de Ngor, plus touristique et balnéaire ! 

Nous remercions Sophie, la chef de projet, pour nous avoir permis d’apporter notre pierre à l’édifice ! Nous remercions également tous ceux qui nous ont soutenu pendant l’année, ce voyage de deux semaines en a clairement valu la peine malgré les peurs de malaria de certains, les méduses, les gastro et autres indigestions alimentaires ! 

Et puis, bien sûr, je me dois de remercier les 11 JERs qui m’ont accompagné au camp : Guanaco, Zibeline, Agouti, Chickaree, Bassaris, Wipsy, Capucin, Quokka, Dik-Dik, Isatis et Ouakari. D’autres JERs n’ont pas pu venir au camp (Wallaby, Geai, Koudou et Entelle), mais ils ont également contribué à ce que cette année JERs se passe bien. MERCI À TOUS !

Enfin, on aimerait dire que « on prend les mêmes et on recommence », ce n’est pas tout à fait le cas, l’effectif 2019-20 change quelque peu, mais nous sommes tout aussi motivés pour l’année qui arrive !

Koala